Chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice - Médecine esthétique

chirurgie - reconstruction du sein

AVEC VOS PROPRES TISSUS (DIEP, TUG, LAP)

 

Principes

 

Cette chirurgie permet de reconstruire un (ou les deux) sein après amputation totale (mastectomie) en utilisant vos propre tissu (autologue). Une laxité de la peau et un volume suffisant au niveau de l’abdomen, de l’intérieur des cuisses ou des hanches sont nécessaires.

 

Intervention

 

La reconstruction par tissu autologue peut avoir lieu 6 mois après la fin du traitement du cancer (reconstruction différée) ou dans le même temps opératoire que la chirurgie oncologique (reconstruction immédiate). Les opérations se déroulent sous anesthésie générale et durent entre 4h30 et 8h (reconstruction des deux seins).

Une unité de graisse et de peau, appelée lambeau, est prélevé avec sa vascularisation, généralement au niveau de l’abdomen (DIEP) ou des cuisses (TUG). Les vaisseaux responsables de la vascularisation du lambeau sont ensuite reconnectés par technique micro-chirurgicale à d’autres petits vaisseaux situés sous les côtes.  Le lambeau est ensuite remodelé pour obtenir le volume et la forme désiré afin de recréer le sein. L’abdomen est alors refermé comme une opération d’abdominoplastie. Plus d'informations sur cette intervention

 

Après l’intervention

 

La durée d’hospitalisation varie entre 4 et 6 jours. Une surveillance rapprochée est nécessaire particulièrement les premières 48 heures pour vérifier la bonne vascularisation des tissus. Des drains sont laissés en place après l’opération et leur retrait conditionne généralement la durée de séjour. Les douleurs sont modérées et bien contrôlées par le traitement antalgiques.  Un soutien à gorge médical et une gaine abdominale sont portés nuit et jour pendant 4 semaines.

Un contrôle et le changement des pansements sont réalisés au cabinet de consultation toutes les semaines pendant un mois ou à intervalle plus court si nécessaire.

 

Convalescence

 

La marche est reprise doucement et sous supervision lors du séjour à l’hôpital. Des précautions sont à prendre dans les gestes quotidiens (par exemple éviter de soulever de lourdes charges, position légèrement fléchie et nécessiter de dormir sur le dos). La reprise des activités journalières se fait généralement après 3 semaines en fonction de l’évolution.

 

Bénéfices et inconvénients

 

La reconstruction par tissu autologue est une intervention plus lourde et complexe que la simple mise d’implants. L’hospitalisation et la convalescence sont donc plus longue. Cependant si l’anatomie le permet, c’est l’opération de choix car le sein reconstruit est naturel au toucher et la symétrie est meilleur qu’avec un implant. Bien qu’il implique une cicatrice abdominal, l’aspect esthétique global est grandement améliorer par l’ abdominoplastie.

 

Complications possibles

 

A côté des complications communes à toute chirurgie  (hématome, sérome, infection, troubles de cicatrisation, etc), il existe un risque de mauvaises vascularisation des tissus. Dans un faible pourcentage de cas, une ré-exploration des connections des vaisseaux est nécessaire en salle d’opération. L’échec totale de l’intervention est rarissime et le taux de succès est supérieur à 98%.  Des problèmes de cicatrisation peuvent apparaître au site de prélèvement du lambeau.  Le tabac est un facteur de risque majeur de développer tout type de complications principalement les nécroses cutanées et les déhiscences de plaie . Il est ainsi primordial d’arrêter la consommation de tabac au minimum 3 semaines avant et après toute chirurgie du sein.

 

PLUS D’INFORMATIONS SONT DISPONIBLES ICI (lien vers brochure)

 

AVEC VOS PROPRES TISSUS (DIEP, TUG, LAP)

 

Principes

 

Cette chirurgie permet de reconstruire un (ou les deux) sein après amputation totale (mastectomie) en utilisant vos propre tissu (autologue). Une laxité de la peau et un volume suffisant au niveau de l’abdomen, de l’intérieur des cuisses ou des hanches sont nécessaires.

 

Intervention

 

La reconstruction par tissu autologue peut avoir lieu 6 mois après la fin du traitement du cancer (reconstruction différée) ou dans le même temps opératoire que la chirurgie oncologique (reconstruction immédiate). Les opérations se déroulent sous anesthésie générale et durent entre 4h30 et 8h (reconstruction des deux seins).

Une unité de graisse et de peau, appelée lambeau, est prélevé avec sa vascularisation, généralement au niveau de l’abdomen (DIEP) ou des cuisses (TUG). Les vaisseaux responsables de la vascularisation du lambeau sont ensuite reconnectés par technique micro-chirurgicale à d’autres petits vaisseaux situés sous les côtes.  Le lambeau est ensuite remodelé pour obtenir le volume et la forme désiré afin de recréer le sein. L’abdomen est alors refermé comme une opération d’abdominoplastie. Plus d'informations sur cette intervention

 

Après l’intervention

 

La durée d’hospitalisation varie entre 4 et 6 jours. Une surveillance rapprochée est nécessaire particulièrement les premières 48 heures pour vérifier la bonne vascularisation des tissus. Des drains sont laissés en place après l’opération et leur retrait conditionne généralement la durée de séjour. Les douleurs sont modérées et bien contrôlées par le traitement antalgiques.  Un soutien à gorge médical et une gaine abdominale sont portés nuit et jour pendant 4 semaines.

Un contrôle et le changement des pansements sont réalisés au cabinet de consultation toutes les semaines pendant un mois ou à intervalle plus court si nécessaire.

 

Convalescence

 

La marche est reprise doucement et sous supervision lors du séjour à l’hôpital. Des précautions sont à prendre dans les gestes quotidiens (par exemple éviter de soulever de lourdes charges, position légèrement fléchie et nécessiter de dormir sur le dos). La reprise des activités journalières se fait généralement après 3 semaines en fonction de l’évolution.

 

Bénéfices et inconvénients

 

La reconstruction par tissu autologue est une intervention plus lourde et complexe que la simple mise d’implants. L’hospitalisation et la convalescence sont donc plus longue. Cependant si l’anatomie le permet, c’est l’opération de choix car le sein reconstruit est naturel au toucher et la symétrie est meilleur qu’avec un implant. Bien qu’il implique une cicatrice abdominal, l’aspect esthétique global est grandement améliorer par l’ abdominoplastie.

 

Complications possibles

 

A côté des complications communes à toute chirurgie  (hématome, sérome, infection, troubles de cicatrisation, etc), il existe un risque de mauvaises vascularisation des tissus. Dans un faible pourcentage de cas, une ré-exploration des connections des vaisseaux est nécessaire en salle d’opération. L’échec totale de l’intervention est rarissime et le taux de succès est supérieur à 98%.  Des problèmes de cicatrisation peuvent apparaître au site de prélèvement du lambeau.  Le tabac est un facteur de risque majeur de développer tout type de complications principalement les nécroses cutanées et les déhiscences de plaie . Il est ainsi primordial d’arrêter la consommation de tabac au minimum 3 semaines avant et après toute chirurgie du sein.

 

PLUS D’INFORMATIONS SONT DISPONIBLES ICI (lien vers brochure)