Chirurgie plastique, esthétique et reconstructrice - Médecine esthétique

chirurgie - reconstruction du sein

ONCOPLASTIE

 

Principes

 

L’oncoplastie associe l’exérèse de la tumeur à une plastie des deux seins inspirée des techniques de réduction mammaire.

 

Intervention

 

Cette technique de reconstruction immédiate se pratique donc de façon concomitante à la tumorectomie réalisée par votre gynécologue ou chirurgien du sein.  Après l’exérèse en bloc de la lésion, un contour harmonieux est ensuite restauré grâce à diverses techniques variant en fonction de la localisation de la lésion. Le sein contra-latérale est symétrisé dans le même temps opératoire. Les cicatrices sont identiques à celle d’une réduction mammaire.

 

Après l’intervention

 

La durée d’hospitalisation varie entre 2 et 3 jours. Des drains sont laissés en place après l’opération et leur retrait conditionne généralement la durée de séjour. Les douleurs sont modérées et bien contrôlées par le traitement antalgiques.  Un soutien à gorge médical et une gaine abdominale sont portés nuit et jour pendant 4 semaines.

Un contrôle et le changement des pansements sont réalisés au cabinet de consultation toutes les semaines pendant un mois ou à intervalle plus court si nécessaire.

 

Convalescence

 

La marche et les activités journalières sont possibles dès la sortie de l’hôpital. Des précautions sont à prendre néanmoins dans les gestes quotidiens (par exemple éviter de soulever de lourdes charges et nécessiter de dormir sur le dos).

 

Bénéfices et inconvénients

 

L’oncoplastie permet de retirer la lésion avec des marges d’excision plus importante qu’avec une tumorectomie classique et évite les déformations cicatricielles post-tumorectomie. Cette technique s’applique particulièrement bien pour des femmes à la poitrine trop volumineuse et tombante. Ainsi, grâce à une réduction et au lifting associé, l’aspect esthétique des deux seins est grandement amélioré.

 

Complications possibles

 

Les complications sont communes à la chirurgie de réduction mammaire  (hématome, sérome , infection, troubles de cicatrisation, asymétrie mineur,etc).  Le tabac est un facteur de risque majeur de développer tout type de complications principalement des nécroses cutanées et des déhiscences de plaie. Il est ainsi primordial d’arrêter la consommation de tabac au minimum 3 semaines avant et après toute chirurgie du sein.

 

PLUS D’INFORMATIONS SONT DISPONIBLES ICI (lien vers brochure)

 

ONCOPLASTIE

 

Principes

 

L’oncoplastie associe l’exérèse de la tumeur à une plastie des deux seins inspirée des techniques de réduction mammaire.

 

Intervention

 

Cette technique de reconstruction immédiate se pratique donc de façon concomitante à la tumorectomie réalisée par votre gynécologue ou chirurgien du sein.  Après l’exérèse en bloc de la lésion, un contour harmonieux est ensuite restauré grâce à diverses techniques variant en fonction de la localisation de la lésion. Le sein contra-latérale est symétrisé dans le même temps opératoire. Les cicatrices sont identiques à celle d’une réduction mammaire.

 

Après l’intervention

 

La durée d’hospitalisation varie entre 2 et 3 jours. Des drains sont laissés en place après l’opération et leur retrait conditionne généralement la durée de séjour. Les douleurs sont modérées et bien contrôlées par le traitement antalgiques.  Un soutien à gorge médical et une gaine abdominale sont portés nuit et jour pendant 4 semaines.

Un contrôle et le changement des pansements sont réalisés au cabinet de consultation toutes les semaines pendant un mois ou à intervalle plus court si nécessaire.

 

Convalescence

 

La marche et les activités journalières sont possibles dès la sortie de l’hôpital. Des précautions sont à prendre néanmoins dans les gestes quotidiens (par exemple éviter de soulever de lourdes charges et nécessiter de dormir sur le dos).

 

Bénéfices et inconvénients

 

L’oncoplastie permet de retirer la lésion avec des marges d’excision plus importante qu’avec une tumorectomie classique et évite les déformations cicatricielles post-tumorectomie. Cette technique s’applique particulièrement bien pour des femmes à la poitrine trop volumineuse et tombante. Ainsi, grâce à une réduction et au lifting associé, l’aspect esthétique des deux seins est grandement amélioré.

 

Complications possibles

 

Les complications sont communes à la chirurgie de réduction mammaire  (hématome, sérome , infection, troubles de cicatrisation, asymétrie mineur,etc).  Le tabac est un facteur de risque majeur de développer tout type de complications principalement des nécroses cutanées et des déhiscences de plaie. Il est ainsi primordial d’arrêter la consommation de tabac au minimum 3 semaines avant et après toute chirurgie du sein.

 

PLUS D’INFORMATIONS SONT DISPONIBLES ICI (lien vers brochure)